Langue

Dans sa quête de développement économique durable, le Pays Catalan s’est doté en 2006, sous l’impulsion de l’Etat, du pôle de compétitivité Derbi, solidement reconnu à l’international. Plus récemment, en juin 2012, un cluster de 50 entreprises du territoire, intitulé EnR66, pour « Energies Renouvelables 66 », était lancé sur le principe de l’addition de forces. Ce mois de novembre, pour soutenir l’ensemble, l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) met en avant son Centre d’Essais Solaires (CESP), reconnu par le Comité Français d’Accréditation en juillet 2011. Installé au sein du parc Tecnosud, voisin du quartier du Moulin à Vent, ce site d’élite coordonné, par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), est rapidement devenu une référence européenne en matière de tests d’efficacité photovoltaïque, d’essais en conditions de vent extrême, et de validation de labels de qualité internationale.

Le savoir-faire européen, face à la Chine, se mesure en Roussillon

Reliant le monde de la recherche à celui de l’industrie, le CESP est rattaché au Service des Activités Industrielles et Commerciales (SAIC) de l’UPVD. Sans ramdam médiatique, cette zone qui octroie à Perpignan une montée en gamme commercialise ses tests auprès des fabricants de panneaux solaires qui souhaitent augmenter le rendement et la fiabilité de leurs produits. Parmi les solutions proposées figurent de véritables secrets technologiques portée sur les nouvelles générations de panneaux, hybrides et à concentration. Au travers de cette expertise, l’avenir de l’énergie solaire européenne, face aux grands concurrents chinois, se construit en Roussillon. Remarqué en juin 2012 au salon Intersolar de Munich, principal forum européen du genre, ce bijou scientifique de Perpignan démontre un certain essor de l’économie du savoir en Catalogne du Nord.

Partager

Icona de pantalla completa