Langue

Le directeur général de la banque d’Espagne, José Luis Malo de Molina a indiqué durant la présentation des résultats des entreprises non financières des trois premiers trimestres que étant donné la croissance de leur productivité, certaines d’entre elles étaient en condition d’augmenter les salaires. Après plusieurs années de modération salariale, le directeur de l’institution a indiqué « Le scenario entrepreneurial espagnol permet d’améliorer la productivité, avec une meilleure différenciation des salaires entre secteurs et entreprises. » De fait, selon lui « Les entreprises les plus dynamiques sont maintenant capables de conserver la compétitivité tout en augmentant les salaires. » Il a souligné d’ailleurs l’utilité de la modération salariale comme instrument pour favoriser l’emploi, ce qui favorise ensuite l’augmentation des salaires.

Partager

Icona de pantalla completa