Langue
La Clau
Difficultés financières pour Ràdio Arrels, la plus ancienne station du Roussillon
Langue

Ràdio Arrels, la seule station catalanophone des Pyrénées-Orientales, installée à Perpignan, a communiqué ce jeudi un bilan financier qui occasionne quelques inquiétudes à ses employés. La direction indique que le Gouvernement de Catalogne, qui fait partie de ses financeurs, « tarde à payer une partie de sa subvention 2009 », mais aussi « l’intégralité de la subvention 2010 », soit 52.200 euros, qu’il avait prévu d’allouer. Face à la crise, les coupes franches effectuées par la Generalitat de Catalunya ont d’ailleurs forcé une adaptation économique de nombre de petits médias sud-catalans. Fonctionnant sur un autre modèle de développement, Ràdio Arrels prévoit pour 2011 un déficit de 35.000 euros, voire « davantage » si les autorités gouvernementales, établies à Barcelone, lui imposent une « année blanche ». Ràdio Arrels, fondée sur un statut association en mai 1981, dans la foulée de l’élection de François Mitterrand, dispose d’un budget annuel de 200.000 euros, principalement affecté à sa masse salariale. Dotée d’une équipe de six animateurs, tout à la fois journalistes et techniciens, la station jouit d’un financement exclusivement public, fourni par le Fonds de soutien à l’expression radiophonique locale du Ministère de la culture et de la communication, la Région Languedoc-Roussillon, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales et la Generalitat. Pour faire face à un déficit en croissance depuis 2006, sa direction prévoit de licencier un employé dans les prochains jours. Cette mesure est la première du genre prise par la station, qui ne prévoit pas de recourir à des ressources publicitaires pour résoudre sa crise. Parmi ses projets, Ràdio Arrels envisage l’ouverture de bureaux à Céret en janvier 2011 et l’organisation d’une fête anniversaire à l’occasion de ses 30 ans, en mai. La station, diffusée sur quatre fréquences, couvre 75% de la Catalogne du Nord.

Partager

Icona de pantalla completa