Langue
La Clau
Déviation de Marquixanes : 30 millions d’euros pour 30 secondes gagnées, selon les Verts
Langue

Le projet d’évitement de la commune de Marquixanes, par la construction d’un contournement pour la route nationale 116, suscite toujours des réticences. Alors que les habitants s’opposent sur un tracé Nord et un tracé Sud, le premier recevant les faveurs de l’Etat, une nouvelle enquête publique a pris fin vendredi 10 septembre. Parmi les opposants, Europe Ecologie – Les Verts condamne le tracé Nord, d’une longueur de 1,7 km et d’un coût de 30 millions d’euros.

Le parti vert pointe du doigt des dommages occasionnés par cette réalisation : “destruction d’habitations, artificialisation de parcelles agricoles et zones naturelles, trafic routier à 80km/h = pollution sonore aggravée, desserte de Marquixanes par le bus contrariée, puisqu’il n’y aurait plus d’accès au village que par l’Ouest”, argumente un communiqué en date de ce lundi 13 septembre.

1 million d’euros la seconde

David Berrué, responsable de la section Pyrénées Catalanes d’EELV, brandit un calcul visant à démontrer le caractère futile du projet, qui occasionnerait un gain de temps inférieur à 30 secondes sur le parcours Prades-Perpignan. “30 millions d’euros pour gagner 30 secondes ?”, s’interroge le militant de l’environnement, selon lequel la légitimité du projet n’est pas démontrée.

Site officiel “Déviation de Marquixanes”.

Lire aussi :
Enjeux électoraux PS-Les Verts autour du Parc Naturel des Pyrénées catalanes

Partager