Langue

La firme textile Desigual, arrivée en Russie en 2011 avant une montée en puissance en 2014, ferme ses 8 enseignes présentes dans le pays. Après un développement réussi dans l’ensemble de l’Europe, aux USA et au Japon, la marque barcelonaise constate un échec relatif de sa stratégie russe, construite avec le distributeur de marques moyen de gamme et de luxe LVB, propriété du groupe JamilCo, qui représente également Timberland et DKNY . Son assise reposait jusqu’à présent sur cinq franchises à Moscou et trois autres dans le reste du pays. Elle se sera entièrement retirée de Moscou à la fin de ce mois d’août, tandis que son magasin de Saint-Pétersbourg restera ouvert jusqu’à fin septembre. Desigual restera présent dans 50 boutiques multimarques russes, des d-shops.

Stagnation du chiffre d’affaires mondial

La dévaluation du rouble est en cause dans le recul de Desigual en Russie, comme l’a démontré Adidas, qui a fermé 200 de ses enseignes dans le pays. Au premier semestre, Desigual s’est assuré un chiffre d’affaires mondial de 451,9 millions d’euros, contre 452,9 millions au premier semestre 2014. Le groupe catalan annonce une refonte de sa stratégie, par l’optimisation de son réseau commercial, via des transferts ou fermetures de magasins et un nombre d’ouvertures limité.

Partager