Langue

Insolent face à une crise économique qui joue les prolongations, l’aéroport de Girona-Vilobí d’Onyar, positionné comme infrastructure globale de l’axe Perpignan-Girona, pourra accueillir des vols intercontinentaux à partir de 2013. La construction d’une nouvelle piste, qui prolongera de 400 mètres les installations actuelles, y permettra en effet le décollage et l’atterrissage des long-courriers. L’offre de l’aéroport de Girona, qui disposera également, à l’issue de ce chantier, d’un parking de 1800 places, d’une zone de stationnement des appareils et d’une nouvelle tour de contrôle, permettra d’atteindre, selon son nouveau directeur, Lluís Sala, pas moins de 30 millions de passagers annuels, contre 5 millions actuellement. Futur monstre aéroportuaire, Girona vient d’annoncer des liaisons vers Lille, vers la ville italienne de Brindisi et vers l’Irlande, par la ville de Cork, et atteindra l’été prochain le nombre de 20 compagnies d’aviation. En novembre 2008, la compagnie Ryanair, majeure à Girona, a communiqué son intention de relier l’aéroport de la région à New-York par une ligne low cost. Cette information, qui n’a pas connu de suite, pourrait devenir une réalité dans le cadre du développement annoncé.

Partager