Langue

Lors du Sommet des Villes TGV, qui se déroulait le 20 janvier 2012 à Figueres, les mairies de Figueres, Girona, Perpignan, Narbonne, Carcassonne, Montpellier, Barcelone, Lleida et Tarragona, ont envoyé un message médiatique commun, visant à interpeller les instances françaises, espagnoles et européennes, sur l’intérêt d’un TGV sud-européen. La partie ibérique de l’assemblée a mis l’accent sur le futur Corridor ferroviaire Méditerranéen à grande vitesse, qui doit joindre Algesiras au Roussillon et au delà, dès 2025, mais un autre aspect structurant a été mis en avant. Il s’agit de la promotion d’une nouvelle affectation de la ligne de train conventionnelle, qui emprunte le parcours côtier Figueres-Portbou-Cerbère-Perpignan. Santi Vila, maire de Figueres, a défendu l’idée d’une service de proximité pour voyageurs, à prévoir sur cette portion dont les destinées sont largement éclipsées par le TGV en devenir sur le tracé Perpignan-Barcelone. Il s’agit aussi de l’opportunité de la mise en place de TGV intercités, connectant des villes distantes de 45 à 90 km, à l’exemple des tandems Perpignan-Figueres et Perpignan-Girona… Lire la suite

Partager

Icona de pantalla completa