Langue
La Clau
Des chercheurs barcelonais inventent la mémoire informatique ineffaçable
Langue

Une équipe de chercheurs de l’Institut des Sciences des Matériaux (ICMAB) de Barcelone est parvenue à créer, fin janvier, les premières mémoires magnétiques ineffaçables, insensibles aux champs magnétiques extérieurs. Cette primeur mondiale, à laquelle ont participé des laboratoires américains et tchèques, est décrite par la revue scientifique britannique Nature Materials. Elle met en évidence la possibilité offerte par de nouveaux matériaux magnétiques de stockage d’informations binaires, propres à l’informatique actuelle, d’échapper à toute altération, comme celle d’un simple aimant. Les cartes-mémoire, disques durs et autres puces de cartes de crédit et même les abonnements de transport sont concernés par cette avancée considérable, qui ne comporte pas encore de projet industriel associé.

Chauffage et refroidissement des matériaux

L’ICMAB démontre que ses matériaux favoris, dits ferromagnétiques, sont imperturbables, mais comportent l’inconvénient de ne pas accepter le stockage d’informations. Or, la découverte majeure réside dans un léger changement de température, qui permet de passer d’un état antiferromagnétique à un état ferromagnétiques. Dans un avenir à déterminer, ce procédé révolutionnaire reproduirait une phase thermique puis une autre descendante sur les appareils grand public. Selon le chercheur barcelonais Josep Fontcuberta, membre de l’ICMAB ces résultats « ouvrent de nouvelles perspectives pour la fabrication de mémoires magnétiques, plus solides et plus sûres ».

Partager