Langue

Le think tank Opencat, fondé en 2010 à Perpignan, et la fondation Catalunya-Europa, créée en 2007 par l’ancien maire de Barcelone, Pasqual Maragall, ont signé une convention de partenariat stable, ce jeudi 16 janvier 2013 à l’Hôtel Pams de Perpignan. Ce document assoit un rapprochement entamé en 2013 entre deux structures de réflexion qui « partagent la transversalité, sans marquage politique, rassemblent des profils très différents et prônent des Etats-Unis d’Europe », comme le signalait Vincent Dumas, président d’Opencat. L’alliance nouée illustre une nouvelle ère de relations fermement axée sur « l’Europe, notre prochain pays », comme appuyait le président de Catalunya-Europa, Max Vives-Fierro, qui annonçait la mise en commun des « études et des ambitions » relatives à l’axe Perpignan-Barcelone. A ses côtés, Joan Armangué, délégué de cette organisation à Figueres, ville dont il a été le maire jusqu’en 2007, décrivait la portion Perpignan-Figueres-Girona comme le « nerf de l’Euro-Région Barcelone-Toulouse » et citait des « problématiques et des solutions économiques communes ». Enfin, le vice-président d’Opencat, Esteve Valls, fondateur de La Clau en 2006, avançait l’idée « d’agir à un degré inférieur des institutions et de la sphère politique » pour « toucher au concret et favoriser un Acte II du transfrontalier ».

En anticipation de leurs travaux, les présents ont formulé le projet d’obtenir des tarifs plus compétitifs sur la ligne TGV Perpignan-Barcelone. Ils ont également ébauché la possibilité d’une interaction de la représentation toulousaine de Catalunya-Europa. Par ailleurs, cette convention Opencat/Catalunya-Europa se traduira dès le 30 janvier par un forum de connaissance et de stratégie, consacré à l’économie logistique, organisé à Figueres, en présence d’acteurs économiques du Roussillon.

Partager

Icona de pantalla completa