Langue

La finalisation, le 5 juillet dernier, du creusement du tunnel affecté à la Ligne ferroviaire à Grande Vitesse dans le sous-sol de Girona, indispensable au lancement de la ligne Perpignan-Barcelone fin 2012, est suivie d’un projet de gare provisoire. Cette réalisation est prévue au Parc Central, situé en coeur de ville, dans l’attente de la construction d’une gare définitive et souterraine. Ce dernier élément, complexe et important, est prévu dans le secteur de la place de l’Europe, à 300 mètres. Son ouverture, qui ne comporte aucune date, sera ultérieure aux premiers mois, voire premières années de fonctionnement du TGV.

L’entreprise publique espagnole en charge des travaux, ADIF, a communiqué samedi plusieurs détails concernant la gare provisoire avant d’en livrer les plans en septembre. Celle-ci comportera des parois, vraisemblablement de verre, qui permettront de laisser pénétrer la lumière. De dimensions modestes, elle sera reliée à la gare conventionnelle, à quelque 300 mètres, par un long couloir extérieur, également transparent. Cette étape décisive du chantier, piloté par le ministère espagnol des Travaux Publics, doit être présentée à la mairie de Girona, elle même associée de près autant à la réalisation des travaux qu’à la préparation de la ville à l’accueil de la Grande Vitesse. Le lancement des travaux de cette future gare, tout aussi provisoire soit-elle, est d’ailleurs devenue urgent, dans la perspective de pouvoir assurer les premiers convois selon le calendrier prévu.

Partager