Langue

Les chiffres définitifs du chômage dans les Pyrénées-Orientales, publiés le 3 juin par l’INSEE, présentent une baisse qui situe le volume de sans emploi à 13,3 % au premier trimestre 2010. Lors de la période précédente, au troisième trimestre 2009, une proportion de 13,8 % avait manifesté un pic, dangereusement proche du record de 14,2 % relevé au premier trimestre de l’an 2000. Ce chiffre place le Pays Catalan en troisième place du territoire métropolitain français, dépassé par les départements de l’Aisne et de l’Hérault, ex-æquo à 13,6 %. Mais un recul de 30 ans démontre une tendance lourde, amorcée en 1986, lorsque le taux de chômage des Pyrénées-Orientales a franchi pour la première fois le seuil de 12 %, qu’il n’a quitté qu’en 1989, puis 2001, 2002, 2007 et 2008, à la faveur de méthodes de calcul différentes pour ces quatre dernières dates. Depuis 1982, le chômage du Pays Catalan s’est avéré constamment supérieur à la moyenne française, avec un record de 15,7 % observé au deuxième semestre 1998. Cet historique est cependant modulé par la création du Revenu Minimum d’Insertion (RMI) en 1988, remplacé par le Revenu Social d’Activité (RSA) en 2009, qui épongent une partie du taux de chômage officiel.

Partager