Langue

Le taux de chômage des jeunes le plus élevé de France est relevé dans le département des Pyrénées-Orientales, selon une tendance lourde révélée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) portant sur le dernier trimestre 2009. Les 13,8% affichés par le Pays Catalan se situent juste derrière les 13,7% du département de l’Hérault et les 12,7% de l’Aude, à mettre en rapport avec des départements démographiquement dynamiques de la région parisienne, comme l’Essonne, à 6,8%, et les Yvelines, à 6,9%. Le chiffre portant sur le roussillon et les microrégions annexes est d’autant plus inquiétant qu’il est le fruit de la technique de la Correction des variations saisonnières, (CVS), qui exprime la réalité du marché du travail et non pas une interprétation à chaud. Cette « tendance fondamentale », comme l’indique l’INSEE, est la plus récente. Elle illustre autant la texture du tissu économique territorial que les espoirs offerts aux plus jeunes. Au niveau régional, le Languedoc-Roussillon atteignait 13,3% sur la période concernée, devant le Nord-Pas-de-Calais, à 13,2%. L’annonce de ce record régional et territorial survient après une autre information catastrophique que nous révélions le 25 mars : le Pays Catalan a dépassé le seuil symbolique de 30.000 chômeurs, toutes tendances, depuis le début de cette année.

Partager