Langue
La Clau
Aubaine pour Perpignan: l’enseigne Ikea est plus chère en Espagne qu’en France
Langue

Aucune information fiable ne filtre au sujet d’une installation du géant du meuble Ikea, qui hésite encore entre Perpignan et La Jonquera, d’où il pourrait capter la clientèle de l’axe Narbonne-Perpignan-Girona. Mais un élément pourrait plaider clairement en faveur du Roussillon. En effet, le comparatif des tarifs pratiqués pour une longue série de produits absolument identiques, commercialisés par les filiales du groupe suédois en territoire français et espagnol, démontre un net avantage accordé aux distributeurs français. Cette différence est mise en évidence par les gammes proposées par Meubles Ikea France, basé en région parisienne, et Ikea Ibérica S.A. ainsi que Ikea Norte S.L. Basé au Pays Basque du Sud. La différences représente quelques euros ou de quelques centimes pour certains produits, mais s’avère très importante pour d’autres. Ainsi, une armoire-vitrine présentée en page 13 de l’édition 2011 du catalogue, sur chacun des deux territoires, est proposée au prix français de 249 euros, mais au prix de 349 euros en Espagne.

Une comparaison globale montre une large majorité de prix inférieurs en territoire français. Sur ce simple critère de consommation, les clients du Roussillon auront tout intérêt à se rendre dans une enseigne du groupe à Montpellier ou à Toulouse, plutôt qu’à Badalona, dans la région de Barcelone, pour jouir d’une facture allégée. Selon les stratégies que le premier vendeur mondial de meubles pour les particuliers tarde à appliquer, en cas d’implantation à La Jonquera, l’enseigne installée à Montpellier risquera de rester attractive pour les consommateurs roussillonais, alors qu’une implantation perpignanaise attirera sans faute la clientèle de la région de Girona, à équidistance de Perpignan et de Badalona.

Sollicité à ce sujet ce jeudi par La Clau, tant auprès de la société-mère suédoise mais basée en Hollande, qu’auprès de ses filiales françaises et espagnoles, Ikea n’a pas souhaité dévoiler ses politiques tarifaires. La chaîne aux lettres jaunes n’a pas non plus accepté de nous dévoiler le moindre détail de sa méthode générale d’implantation sur les espaces frontaliers, ni du cas spécifique de l’axe Perpignan-Girona. Au demeurant, la présence du vendeur de meubles en kit à Perpignan, visiblement plus opportune qu’à La Jonquera, serait un premier cas contemporain d’installation en Roussillon au détriment de la proche Catalogne du Sud. Le géant suédois, moteur puissant dans les zones commerciales où il est implanté, inverserait, à son échelle, le mouvement massif de transferts de clientèle de la plaine du Roussillon vers celle de l’Empordà.

Partager