Langue
La Clau
Catana, le constructeur naval de Canet, préservé par un plan de sauvetage
Langue

Après le danger qui a pesé une année entière sur ses effectifs basés en Pays Catalan, le constructeur naval Poncin Yachts, dont la branche catalane, Catana, emploie 150 personnes à Canet, a vu accepter vendredi son plan de sauvetage par le tribunal de commerce de La Rochelle, près du siège de la société. Le groupe, qui accusait une dette de 25 millions d’euros dont 22 auprès des banques, avait anticipé, il y a un an, en engageant un plan de réorganisation industrielle, après quoi les banques ont accepté d’effacer 10 millions de la dette, dans le cadre d’une redynamisation qui profite directement aux chantiers de Canet. L’issue de cette procédure de sauvegarde, engagée le 30 mai 2008, ne garantit pas pour autant un remplissage du carnet de commandes, car le contexte difficile dans lequel est placé le secteur du nautisme devrait être observé jusqu’en 2011, mais Poncin Yachts, dans sa stratégie globale, a bel et bien choisi de renforcer la marque Catana. Précédemment, en janvier 2003, l’entreprise Catana, déjà soumise aux aléas de la consommation de catamarans de luxe, avait été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Perpignan, avant une issue favorable accompagnés d’un regain de commandes.

Partager