Langue

Pour lutter contre la crise, la Commission Européenne s’apprête à injecter 150 millions d’euros dans la réalisation de la ligne à Très Haute Tension destinée à renforcer l’interconnexion des réseaux électriques français et espagnol. Cette enveloppe surprise, annoncée hier matin, fait partie d’un surplus de budget communautaire et signifie le caractère prioritaire de la ligne, en projet entre Baixas, en plaine du Roussillon, et Bescanó, dans le Gironès. La Commission, qui considère que la THT catalane est un projet nécessaire pour améliorer la sécurité énergétique des territoires, avoue sans détour que la mise en train des travaux doit être propice à la création d’emplois. Pour sa part, le collectif Anti-THT de Catalogne du Nord, reste sur ses positions initiales, en se déclarant opposé « depuis toujours à la T.H.T. », dont le but est « essentiellement commercial ». Ironie de ce début d’année, après la tempête de samedi 24 janvier, la Catalogne Nord est majoritairement fournie en électricité par une interconnexion provenant de la région de Vic, en Catalogne Sud.

Partager

Icona de pantalla completa