Langue

Le souhait d’implantation du Suédois Ikea quelque part dans les régions du Roussillon ou de l’Empordà, courant 2012, suscite une bataille féroce et feutrée entre les villes de Perpignan et de la Jonquera. Le géant du meuble fait en effet l’objet d’une active campagne de séduction menée depuis le mois de janvier par les services en charge de l’économie à l’agglomération Perpignan-Méditerranée, avec pour appât un terrain proche de l’hypermarché Auchan, qui en est propriétaire. Selon le cahier des charges d’Ikea, être visible des autoroutes est indispensable, et cette proposition pourrait entrer dans les critères. Mais ce projet, qui a même mobilisé le candidat aux élections régionales Roger Foisnel, tête de liste du mouvement « Union Républicaine Populaire » en Pays Catalan, se heurte à des difficultés. En effet, pour accueillir l’enseigne, le maire de la Jonquera, Jordi Cabezas, accélère depuis la semaine dernière la requalification d’un terrain industriel de 80.000 m², avec vue imprenable depuis l’autoroute AP7. Les facilités commerciales, plus souples au Sud qu’au Nord, pourraient pénaliser le Roussillon, porteur potentiel, pour les Suédois, de « risques » sociaux illustrés par une grève, ce samedi, dans 22 des 26 magasins français d’Ikea, à l’appel des syndicats CGT, FO et CFDT.

Partager