Langue

L’actualité internationale illustrée par les flux croissants de réfugiés syriens candidats à l’Europe inspire Barcelone. Samedi 29 août, la mairie de la capitale catalane a révélé avoir engagé un projet avec l’ONG Asil.cat, fondée en 2014 pour renforcer la capacité d’accueil de la Catalogne. Le Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU est également saisi de ce souhait général, formulée vendredi 28 août par le leader de la Gauche Républicaine de Catalogne au conseil de Barcelone. «Notre ville doit être à la hauteur de la crise des réfugiés syriens, tout comme elle l’a fait avec la Bosnie lors de la guerre des Balcans», souligne cet élu indépendantiste. La maire Ada Colau appuie cette idée et lance un projet de réseau de «villes-refuge», qu’elle présentera vendredi 4 septembre, dans sa ville, en présence d’élus de Badalona, Madrid, Saragosse, Saint-Jacques-de-Compostelle, Cadix, A Coruña et Iruña.