Langue
Barcelone : le leader mondial des autoroutes Abertis en veut encore plus
Langue

Le leader mondial des autoroutes, Abertis, fondé à Barcelone en 1967, vise une internationalisation plus forte. Ce gestionnaire d’une quarantaine de concessions autoroutières dans 13 pays comme l’Espagne, la France, le Brésil et le Chili, nourrit des ambitions vers le Canada et l’Australie. Il a racheté la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef) en 2005 après avoir pris possession du Britannique TBI en 2004, et gère actuellement 8.500 km d’autoroutes. Composé de 60 entreprises différentes, employant 18.000 personnes, il a renforcé ses acquis à l’étranger en 2010, en pleine crise en Catalogne.

Fin décembre 2014, son conseiller délégué, Francisco Reynés, a présenté un plan international 2015-2017, consécutif d’un délestage. Car en 2013, Abertis, qui dispose d’une branche aéroportuaire, a cédé les tarmacs Belfast International et Stockholm Skavsta, ainsi que la gestion de l’aéroport d’Orlando, aux Etats-Unis. Cette puissante entreprise qui n’a peur de rien prévoit d’investir en Asie et en Afrique. Cette année, elle intervient dans six nouveaux projets en Amérique du Sud, aux Etats-Unis, en Australie en en Europe. Abertis parie sur l’avenir des autoroutes au niveau planétaire, en évaluant la solididé juridique de ses marchés de destination.

Nouveau commentaire