Langue

Barcelone figure parmi les 30 villes du monde disposant d’un espace propre au sein de l’Exposition Universelle de Shanghai, qui a ouvert ses portes ce samedi. La réalisation de cette représentation catalane n’a pas été une mince affaire, dans la mesure où, selon une étude préliminaire, la perception chinoise de la zone géographique située au sud des Pyrénées est celle d’un pays de flamenco et de taureaux. L’entrée de l’espace « Barcelone » de Shanghai est « gardée » par un dragon conçu par l’architecte Antoni Gaudí, que la ville d’accueil promet d’exposer en permanence, sur son espace public, à l’issue de l’expo. Le visiteur est également interpellé par un t-shirt géant du Barça et plusieurs portraits de Juan Antonio Samaranch, ancien président du Comité Olympique International, décédé le 21 avril, reconnu comme le Barcelonais le plus célèbre aux yeux des Chinois. Pour la première fois, une exposition internationale invite des villes, en vertu des projets qu’elles mènent en matière d’urbanisme. Dénommé « zone de meilleures pratiques urbaines », cet espace a requis la visite à Barcelone d’un comité d’experts internationaux, séduits par les perspectives annoncées des quartiers de Ciutat Vella et de la zone industrielle « Districte [email protected] » de la capitale catalane, largement présentées dans le pavillon ouvert à Shanghai.

Partager

Icona de pantalla completa