Langue

La ville de Barcelone occupe le 12e rang mondial en matière d’investissements étrangers, la 10e position selon le critère du volume de sa production scientifique et la 13e pour sa compétivité générale, devant Shangai, Sydney, Madrid et Los Angeles. Ce classement effectué par l’organisme « Observatoire 2013 », soutenu par la Chambre de commerce et les services économiques de la mairie de la capitale catalane, révèle une bonne capacité de résistance à la crise dans la ville de Gaudí. Cette étude publiée le 22 mai est fondée sur l’envergure universelle des avancées scientifiques développées dans la ville ou encore des évènements internationaux qui s’y déroulent.

Services publics et sécurité : Barcelone, devant New York.

Barcelone est ainsi la 15e ville parmi les « meilleures du monde », après synthèse d’un autre ensemble de critères. Ceux-ci sont notamment la sécurité, l’accès aux services publics et l’assistance sanitaire, qui lui confèrent une cinquième position, juste derrière Tokyo, Stockholm, Paris et Oslo, mais devant Toronto, Londres, New-York et Moscou. La présence de 113.870 demandeurs d’emploi dans la ville, selon les données concernant le mois d’avril, ainsi que la multiplication par trois de la pauvreté depuis le début de la crise, handicapent ce classement au palmarès mondial. Cet état de fait est compensé par une qualité de vie et une activité touristique restées intactes.

Partager

Icona de pantalla completa