Langue
La Clau
Barcelone veut attirer les startups britanniques chassées par le brexit
Langue

Tirer profit du brexit en accueillant à Barcelone des entreprises britanniques est le but visé par le gouvernement de catalan et la mairie de la capitale catalane, qui en ont fait l’annonce le 3 août. Les deux institutions affirment vouloir coordonner leurs forces pour attirer principalement les startups, entreprises émergentes généralement plus mobiles que les autres. «Nous adresserons des programmes spécifique à l’entrepreneuriat, aux startups et entreprises technologiques et du secteur des tecnologies de l’Information et de la Communication», affirme le ministre-conseiller à l’Entreprise et à la Connaissance de Catalogne, Jordi Baiget.

Attirer les multinationales

Dans les faits, un guichet unique sera mis en place imminemment, afin de fournir aux entreprises candidates un maximum d’information en un minimum de temps. L’adjoint au maire de Barcelone en charge de l’Entreprise, de la Culture et de l’Innovation, Jaume Collboni, enfonce le clou : «nous levons la main pour dire aux entrepreneurs britanniques et aux multinationales que Barcelone et la Catalogne sont une bonne destination». Actuellement, 384 entreprises catalanes disposent d’une filiale au Royaume-Uni, qui constitue le cinquième marché étranger de la Catalogne en matière d’exportations.

Partager

Icona de pantalla completa