Langue

Le volume de la vendange 2012 dans les Pyrénées-Orientales devrait présenter un chiffre en baisse. Selon une estimation communiquée le 6 juillet par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt du Languedoc-Roussillon (DRAAF), la production représentera 0,9 million d’hectolitres, pour un volume de 1 million en 2011. Cette prévision de réduction de 10%, arrêtée le 1er juillet après observation des paramètres climatiques des derniers mois, comportant notamment un hiver rigoureux, rend manifeste une évolution en dents de scie sur les 4 dernières années. En effet, une production excessivement basse de 700.000 hectolitres a été enregistrée en 2010, après une récolte 2009 reconnue comme la plus faible de l’Histoire. La prévision pour 2012 reste cependant une hypothèse, compte tenu de paramètres hygrométriques qui restent majeurs à la mi-juillet. Sur ce plan, face à une situation de sécheresse qu’il a révélée le 19 juillet, le service Eaux et Risques de la préfecture des Pyrénées-Orientales a communiqué une recommandation sur des mesures de restriction d’usage de l’eau, accompagnée d’une carte reprenant la situation des différentes parties du territoire. Ce manque d’eau général, qui concerne mécaniquement les vignobles, est à même de provoquer un stress hydrique, alors que la vigne nord-catalane présente un léger retard végétatif en comparaison avec les années précédentes.

Selon les calculs de la DRAAF, la diminution concerne aussi la région Languedoc-Roussillon, où la récolte 2012 s’annonce comme comparable à celle de 2010. Le volume envisagé atteint 12,9 millions d’hectolitres, soit 28 % du potentiel prévu à l’échelle de l’ensemble du territoire français, qui représente 46,7 millions d’hectolitres. Au niveau régional, le recul par rapport à 2011 devrait s’élever à 12 %.

Partager