Langue

Dans les Pyrénées-Orientales, la station balnéaire leader du camping en Europe reste Argelès-sur-mer, d’après un comptage effectué ce mois de juillet par l’Office de Tourisme de la commune. Cette année, un total de 54 campings, principalement distribués sur la partie la plus littoral de la ville, affichent une capacité d’accueil de 13.000 emplacements. Ce sont ainsi près de 52.000 touristes qui peuvent y séjourner, pour une moyenne de 4 couchages par emplacement. Sous l’effet de la crise, ces dernières années ont été celles du renforcement de l’offre de standing, par un repli d’une partie de la clientèle aisée, amatrice d’hôtels, sur des structures moins chères. Ce mouvement s’illustre cet été 2011 à Argelès par l’existence de 4 campings 5 étoiles, qui proposent un cadre de vie de choix dans une ambiance paisible, avec des prestations de qualité. Le symbole de cette nouvelle ère est le mobile home de luxe, doté de facilités autrefois réservées aux constructions en dur.

Cependant, le tourisme de masse, caractérisé par la foule isolée du terroir, domine dans la commune littorale. Celle-ci, en capacité de recevoir un total de 100.000 touristes, pour une population permanente de 10.000 habitants, vient toutefois de se doter d’un slogan, « La naturelle », pour vanter les charmes d’une « hôtellerie de plein air », comme la nomme la profession, qui compte transformer l’image du camping, forme de vacances populaire par excellence. Dans cet élan, le modèle développé place Argelès en numéro 1 européen, grâce à la présence d’une multitude d’unités raisonnées, de 200 à 300 emplacements. La majorité, soit 54%, sont loués, et l’occupation globale est due à 30% aux clientèles non-françaises, principalement venues du nord de l’Europe.

Partager

Icona de pantalla completa