Langue

Les ministres de l’Industrie français et espagnol, Eric Besson et Miguel Sebastián, ont communiqué, ce lundi à Madrid, le calendrier de la Ligne à Très Haute Tension (THT) qui traversera le massif des Albères. Techniquement, les travaux de construction de cette ligne, entre Baixas, au Nord de Perpignan, et Sant Llogaia d’Àlguema, au Sud de Figueres, débuteront dès la fin de cette année. Cette réalisation, dont le but est de faire circuler 400.000 volts sur ce parcours international, entrera en service en 2014, selon les prévisions formulées par les deux États. En territoire français, la ligne sera directement enterrée, tandis que sa partie située en territoire espagnol comportera une pose des câbles à l’intérieur d’un fossé, qui sera comblé plus tard. L’annonce de ce calendrier est consécutive d’une information dévoilée il y a 20 jours, lorsque M. Besson .a rendu compte d’une Déclaration d’Utilité Publique de la ligne, qui signifie que l’ensemble des documents administratifs nécessaires est d’ores et déjà réuni.

La mise sous tension de la THT sur le tronçon visé est désormais envisagée pour la fin 2013, avant une exploitation commerciale permanente en 2014. Ce projet, ainsi que sa mie en oeuvre, ont été confiés à société Inelfe, composée à parité d’une participation de Réseau de Transport d’Electricité (RTE) et de son homologue ibérique Red Eléctrica de España (REE). Selon les deux ministères, cette liaison électrique permettra de « doubler la capacité d’échange d’électricité entre les deux États, afin d’atteindre 2.800 mégawatts », en adéquation avec les priorités de l’Union européenne dans le domaine énergétique. Parmi les 700 millions d’euros de budget prévus pour la construction de la ligne de la ligne, 225 millions sont fournis par les fonds communautaires du « Programme Énergétique Européen pour la Relance » (PEER). D’autre part, un financement fourni par la Banque Européenne d’Investissement vient d’être requis.

Partager