Langue

L’industrie aéronautique toulousaine reçoit une perspective de production importante, après la signature d’un contrat d’acquisition de 35 appareils par la compagnie aérienne brésilienne Azul Brazilian Airlines. Cette commande, révélée par la société Airbus ce lundi 1er décembre, concerne des avions de de la famille A320neo, qui couvriront les lignes intérieures brésiliennes longs-courriers Campinas-Salvador et Campinas–-Recife. A la livraison, la facture s’élèvera à 3,6 milliards de dollars, soit 2,9 milliards d’euros. Azul, précédemment client de 28 appareils A320neo, choisit la production européenne au détriment de l’Américain Boeing en vertu de coûts d’exploitation attractifs associés à une consommation de carburant modérée.

Airbus, commercialement devancé par son concurrent des USA, s’assure depuis le début de l’année une majorité de commandes liées à des moyen-courriers remotorisés. Le 21 novembre, le ministère français de la Défense a commandé à l’usine du Languedoc un ensemble de 12 avions ravitailleurs de type MRTT, pour un volume de 3 milliards d’euros.