Langue
La Clau
Aéroport de Girona : Ryanair réduira son offre à 21 vols en octobre
Langue

La compagnie aérienne low cost Ryanair, dont l’instabilité à l’aéroport de Girona est habituelle, a annoncé le 3 août la réduction de son offre au départ de cette plateforme pour la saison hivernale 2012-2013. Dès la fin octobre, jusqu’à la fin mars, seulement 21 destinations et 78 rotations hebdomadaires seront proposées, dont Manchester, Bologne, Alguero, Cagliari, Trapani, Pescara, Turin, Pise, Venise, Marrakech, Fez, Crackovie, Paris, Bremen, Frankfort, Düsseldorf, Karlsruhe, Cologne, Eindhoven, Maastricht et Billund. L’aéroport de Girona, qui perdra toutes ses liaisons espagnoles, dont Madrid, et ses vols vers Londres, Bruxelles, Milan, Stockholm et Dublin, affichait 25 destinations l’hiver 2011 et 46 destinations l’hiver 2010. Selon le responsable des ventes de Ryanair en Espagne, Luis Fernández-Mellado, les 78 fréquences proposées “garantiront un accès à bas coût et des connexions directes vers la Costa Brava a une multitude de touristes européens ». Par ailleurs, de nouvelles rotations seront envisagées par le transporteur en fonction du succès des réservations, observé dans les semaines à venir.

Ultimatum gouvernemental au roi du low cost

Cette nouvelle tergiversation de Ryanair à Girona peut surprendre, car le gouvernement catalan s’est engagé au printemps 2012 pour le maintien d’une offre plus large, en cédant 5,9 millions d’euros au transporteur. Cependant, la récente augmentation des taxes aéroportuaires décidée par le gouvernement espagnol et celle du prix des carburants réduisent la marge bénéficiaire du roi des prix cassés. Pour Ricard Font, directeur général des Transports et des Mobilités du gouvernement catalan, qui s’est exprimé suite à l’annonce officielle, jusqu’à 500.000 voyageurs passeront par l’aéroport de Girona l’hiver prochain, mais “moins de destinations” signifie “moins d’aides ». Les budgets réservés par son gouvernement au marketing direct pour Ryanair pourront donc être rognés si le nombre de voyageurs n’atteint pas 3 millions sur l’ensemble de l’année 2012, comme le prévoyait un accord passé en début d’année. D’après M. Font, très confiant, le délai restant avant la saison hivernale doit permettre l’ajout de nouvelles destinations et rotations.

Partager