Langue
La Clau
A Perpignan, le syndicat des PME avoue une « période de turbulences »
Langue

Légèrement alarmiste, un dispositif mis en place par la Confédération générale du syndicat des PME à Perpignan, annoncé hier par communiqué, vise à « aider les entreprises à résister » à la crise en cours, dont les prolongations pourraient atteindre 2010. Le CGPME 66, prêt à ce battre car les « périodes de turbulences » actuelles provoquent une situation « très tendue » dans les entreprises, propose une « Prévention des Risques Economiques et Sociaux et Renforcement de la Viabilité des Entreprises », soutenue par la Région Languedoc Roussillon et accompagnée d’une assistance juridique, fiscale et sociale. Dans une posture ouvertement opposée au capitalisme financier, la CGPME lance « L’Etat met en place une aide, il faut qu’elle aille aux entreprises et non aux banques ». Par ailleurs, 37 entreprises du Pays Catalan ont joué le jeu du Plan banlieue lancé il y a deux mois par le gouvernement, en recrutant 298 personnes dont 47 issues de la Zone Urbaine Sensible (ZUS) du quartier du quartier Vernet de Perpignan, selon les chiffres distillés jeudi par l’ANPE.

Partager

Icona de pantalla completa