Langue
La Clau
A Figueres, un syndicat paysan donne la priorité aux travailleurs nationaux
Langue

Face à la crise, le syndicat sud-catalan « Unió de Pagesos » (Union des Paysans), fondé dans la clandestinité, sous le régime de Franco, en 1974, a choisi de donner la priorité de l’embauche saisonnière aux demandeurs catalans et espagnols, selon une annonce formulée hier à Figueres par M. Narcís Poch, son coordinateur dans la région de l’Alt Empordà. Le syndicat incite ainsi les patrons d’exploitations agricoles à favoriser les nationaux par rapports aux migrants, dont la présence est devenue parfois majoritaire en Catalogne Sud. Cette mesure ne représenterait en aucun cas un renoncement à l’embauche d’ouvriers agricoles étrangers, généralement sud-américains, mais elle tendrait à faire face à la crise de manière contondante, tout en tenant compte des qualités professionnelles des travailleurs étrangers en matière de cueillette de fruits. M. Poch a également averti de l’augmentation de la présence de travailleurs migrants au chômage, rassemblés à trois ou quatre, qui cherchent désespérément des travaux de taille d’arbres, précédemment employés dans le BTP mais laissés sur le bord de la route par la crise économique.

Partager

Icona de pantalla completa