Langue

La situation de crise favorise en Pays Catalan le repli vers les campings, dont les tarifs, en augmentation moyenne de 3% cette année, restent attractifs face aux hôtels. Mais les établissements de plein air sont en conquête de parts de marché et améliorent leur image sociale en s’agrémentant de prestations, dans un mouvement amorcé dès la décennie 1990. A Argelès, proclamée « capitale européenne du camping » en raison d’un record de 56 établissements du genre abritant 45.000 campeurs sur 13.000 emplacements, l’été 2009 devrait se solder par un succès, manifesté par 100% d’occupation en mobile home, et 80% pour les tentes traditionnelles, plus accessibles. La tendance de l’année confirme le repli vers le mobile home d’une clientèle précédemment adepte de l’hôtel et des clubs de vacances, pour un tarif moyen de 500 euros, correspondant à un séjour d’une semaine pour quatre personnes, dans les campings deux étoiles d’Argelès. Les nationalités présentes dans les 56 établissements que compte la ville sont essentiellement représentées par 50% de Français et un nombre conséquent de vacanciers néerlandais.

Partager