Langue

La mouture 2012 du Muscat de Noël, vin de semi-luxe souvent commercialisé au double du prix des muscats habituels, s’était écoulée à hauteur de 600.000 bouteilles au 1er janvier. Cette performance, égale à celle de 2008, dépasse la prévision de 500.000 fixée au lancement de la nouvelle cuvée, le 15 novembre 2012, par le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR). Le Muscat de Noël, boisson riche en arômes apparue en 1997 suite à sa reconnaissance par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), rajeunit au passage l’image de l’appellation Muscat de Rivesaltes, obtenue en 1956 et peu renouvelée depuis. Son principe astucieux repose sur la mise en vente précoce d’un breuvage issu de 105 domaines de production, en majorité nord-catalans, mais aussi audois et héraultais. Cette saison, marquée par des volumes en progression de 2 %, s’est illustrée par 10 % de ventes à l’étranger, particulièrement au Royaume Uni et en Belgique, et d’une stratégie de vente en évolution. Le Muscat de Noël, proposé jusqu’au 31 janvier 2013, est ainsi recommandé aussi après les fêtes, autour des galettes des rois, dans le but d’en prolonger la durée de vie commerciale. Pour l’heure, cependant, ses visées restent essentiellement françaises.

Le Muscat World Meeting, dès le 25 janvier à Perpignan

Parallèlement à ce succès, le Roussillon confirme un rôle prépondérant sur le segment des vins d’apéritif en accueillant le Muscat World Meeting, organisé par le CIVR, du 25 au 27 janvier à Perpignan. La cinquième édition de ces Rencontres mondiales du Muscat présente l’avantage d’aborder de front la mondialisation, en délaissant son ancienne formule, uniquement dévolue à l’espace méditerranéen. Experts, producteurs et acheteurs internationaux sont attendus lors de ce rendez-vous unique, précédé le 24 janvier du premier « Concours international Grenaches du monde« . Ce cépage noble, présent en Catalogne, en Italie ou en Californie, reste extrêmement méconnu parmi les nouvelles générations tout en constituant un patrimoine indissociable de la culture vigneronne du Pays Catalan. Sa projection au monde, issue de la tradition, doit permettre de rompre un certain isolement et de transformer une image vieillissante, permettant à Perpignan d’aborder progressivement le XXIe siècle.

Partager

Icona de pantalla completa