Langue

La Catalogne du Sud présente les meilleurs signes de reprise de l’emploi de toute l’Espagne, selon plusieurs données communiquées ce vendredi. Lors du troisième trimestre de cette année 2010, le nombre de demandeurs d’emploi a reculé de 34.500 personnes, selon l’Institut National de Statistique espagnol (INE). Sur la même période, l’Espagne dans son ensemble a bénéficié de 70.800 créations d’emplois, ce qui signifie que l’économie sud-Catalane a rassemblé 48,7% des nouvelles activités lancées sur l’ensemble du territoire espagnol. Ce leadership rend évidente une réalité différenciée de la Catalogne du sud dans le contexte ibérique, où les effets de la crise économique comportent un impact majeur, largement médiatisé dans l’Union Européenne. Cette certaine vigueur catalane reste relative, car le taux de chômage reste élevé dans les quatre régions de Barcelone, Girona, Tarragona et Lleida, administrés par la Generalitat de Catalunya. Il atteint 17,41%, soit 669.400 personnes, tandis que l’Espagne vient de passer en-dessous du seuil inquiétant de 20%, en atteignant 19,79%, dans un recul que l’on n’observait plus depuis 2007. En termes de profils, les hommes sont davantage favorisés par ce regain d’activité, à hauteur d’un tiers des nouveaux emplois créés. Les données correspondant à l’emploi espagnol sont contenues par les Enquêtes sur la Population Active, régulièrement délivrées par l’INE.

Partager

Icona de pantalla completa