Langue

Fin février, la Catalogne du Sud comportait 4285 chômeurs de moins que fin janvier, selon les chiffres publiés le 4 mars par le ministère espagnol de l’emploi. Ce repli, évalué à 0,7%, est le tout premier observé lors d’un mois de février depuis le début de la crise financière et économique, en 2008. Les provinces de Barcelone, Girona, Tarragona et Lleida, qui affichent 629.586 demandeurs d’emploi, profitent d’une baisse de 5,35% en comparaison avec février 2013, soit 36.000 personnes.

Après une année terminée sur une note positive, avec 22.000 sans-emploi de moins, cette petite performance se manifeste particulièrement autour de Tarragone, et, plus au Sud, autour du Delta de l’Ebre, grâce à l’économie touristique hivernale. Ce résultat général, parallèle à une amélioration qui se dessine aussi dans l’ensemble de l’Espagne, intervient dans un contexte semblable pour les Pyrénées-Orientales. En effet, on y comptait 400 demandeurs de moins au mois de janvier, une baisse à contre-courant de la tendance nationale.