Langue

Une expérience peu ordinaire, qui touche à sa fin vers le Cap de Creus, dans la région de l’Alt Empordà, vise à révéler l’intérêt de faire vieillir du vin sous l’eau de mer. A l’occasion de la phase finale de cette tentatives, 300 bouteilles ont été tirées du fond de l’eau, ce mardi, après une séjour de 400 jours passés dans les eaux situées au large de la ville de Roses. Cette opération pionnière en territoire espagnol est une initiative de l’entreprise de vinification Espelt, installée dans le village de Vilajuïga, sur le flanc sud du massif des Albères. En 2009, une large échantillon contenu dans une cage, composé de vins rouges, blancs, rosés et doux, ainsi du « cava », équivalent catalan du Champagne, a été déposé à une profondeur de 17,5 mètres. Selon les premières indications fournies par les producteurs, ces vins immergés se sont comportés différemment selon le système de bouchage des bouteilles. Ainsi, les bouchons de silicone ont mieux résisté à la pression de l’eau de mer que les bouchons traditionnels, en liège. Par ailleurs, les vins plus jeunes ont mal supporté ce séjour singulier, tandis que leurs aînés ont bien davantage conservé leurs arômes de fruits originaux. Des expériences comparables, menées à La Rochelle et au Chili, ont été suivie de la vente de ces « bouteilles à la mer », mais cette éventualité n’est pas envisagée pour les bouteilles de l’Empordà.

Partager