Langue

Le fleuron de l’industrie bouchonnière des Pyrénées-Orientales, Diam bouchage, installé à Céret, bénéficiera d’une aide gouvernementale de 400.000 euros, sous forme de Prime d’Aménagement du Territoire (PAT). Ce soutien appréciable a été communiqué ce 6 juillet par le sénateur-mairie UMP de la ville du Soler et vice-président de l’Agglomération Perpignan Méditerranée, François Calvet. Le parlementaire en a lui-même reçu la notification écrite, signée par Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement.

Le choix du territoire, récompensé par l’Etat

Cette subvention, dans le cadre d’un dispositif d’aide aux entreprises créatrices d’emplois, accompagnera Diam Bouchage dans son projet de développement à Céret, révélé en avril dernier. La société héritière des Bouchons Sabaté choisit d’investir 30 millions dans une nouvelle usine dans la capitale de la région du Vallespir, au Sud des Pyrénées-Orientales, en préférant le territoire originel à une unité de fabrication située a San Vicente de Alcántara, dans la région espagnole d’Estrémadure. Filiale du groupe Oeneo, Diam commercialise désormais àl’échelle mondiale un procédé libéré du goût de bouchon habituel et prévoit d’inaugurer son nouveau site cérétan l’été 2015.

Partager

Icona de pantalla completa