Langue

Les ventes de cava, boisson sud-catalane qui bénéficie de forts volumes à l’exportation, ont profité en 2012 d’une progression de 6,2 % sur le marché international, parallèlement à un repli de 6,28 % en Espagne. Cette baisse de la vente intérieure est directement imputable à la crise, mais aussi au boycott appliqué par certains consommateurs espagnols opposés au souverainisme catalan. Cette analyse, défendue le 28 février par le président du Conseil régulateur du Cava, Gustavo García Guillamet, s’accompagne de l’annonce de la vente de 243 millions de bouteilles l’année dernière, un record historique manifesté par une progression de 1,53 % par rapport à 2011, correspondant à 9 millions de bouteilles supplémentaires. La baisse des ventes s’est particulièrement manifestée en fin d’année, tandis que le chiffre d’affaires global du secteur atteignait 954,4 millions d’euros, contre 935,5 millions en 2011.

L’Allemagne consomme 40 millions de bouteilles de Cava

Au total, les volumes à l’exportation ont représenté 66 % du total des ventes en 2012, mais l’Espagne reste le premier pays consommateur de Cava, à hauteur de 81,8 millions de bouteilles, suivi de l’Allemagne, avec 39,9 unités, après un léger recul de 2,24 % en comparaison avec l’année précédente. Sur le marché du Cava, les pays émergents sont désormais le Brésil, la Russie et la Chine, où ont été observées des progressions de 8,8%, 64 % et 50,3 % respectivement.

Partager