Langue

Les frères Igor et Grichka Bogdanoff, révélés par la télévision française en 1979 dans l’émission Temps X, inspirent l’auteur Lluís Gonzalez-Mestres. Dans «L’Enigme Bogdanoff», livre dont il nous signale la parution, ce physicien des particules né à Barcelone, membre du CNRS, aborde leurs travaux scientifiques, la cosmologie, la philosophie et l’histoire des sciences. Il évoque la théorie de l’avant Big Bang, ou origine de l’univers, développée par les jumeaux d’origine russe, nés dans le Gers. Entre accords et divergences, cet écrivain hautement référencé s’attèle à la théorie du mur de Plank défendue depuis les années 1990 par Igor et Grichka Bogdanov. Il souligne que leurs hypothèses sur la «fluctuation de la signature de la métrique de l’espace-temps» ont «un intérêt certain». Mais ses propres travaux dépassent le concept de l’échelle de Planck car les «superbradyons », sortes de composants ultimes de la matière, sont «censés être des constituants du vide physique».

Une engagement pour le partage du savoir

La compréhension de ce sujet complexe, largement mystérieux pour les scientifiques eux-mêmes, est propice aux divagations. Lluís Gonzalez-Mestresse ne cible pas «l’affaire Bogdanoff», controverse de la communauté scientifique française sur la valeur réelle des travaux des deux frères. Il préfère promouvoir un «réel accès de l’ensemble de la population aux connaissances scientifiques de haut niveau». «L’Enigme Bogdanoff», de Lluís Gonzalez-Mestres, paraîtra le 5 novembre aux éditions Télémaque.