Langue
Stars vintage pour le festival « Estivales de l’Archipel » de Perpignan
Langue

Le contenu de la première édition de la nouvelle mouture du festival Les Estivales de Perpignan, dont l’équipe dirigeante a été remplacée depuis septembre dernier, est connu depuis ce dimanche. Du 2 au 27 juillet, au Campo Santo, le rendez-vous de tous les mois de juillet depuis 1987 joue la continuité, en misant sur la musique, le théâtre, la danse, et même le cirque contemporain. La jeune compagnie française Les 7 doigts de la main présentera le spectacle « Psy », à l’occasion des deux soirées d’ouverture, les 2 et 3 juillet. La lionne du rock français des années 1970, Véronique Sanson, officiera le 7 juillet, puis viendra une soirée de danse, intitulée « Monger ». Sur un travail du chorégraphe américain Barak Marshall, cette pièce de théâtre dansée sera donnée le 9 juillet. Le public pourra également découvrir « En attendant le songe », d’après le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, sur une mise en scène de la franco-britannique Irina Brook, le 12 juillet.

La tradition espagnole, renouvelée, sera présente le 15 juillet, à travers la « Suite Sevilla », ballet flamenco imaginé par le Madrilène Antonio Najarro. Les musiques du monde auront leur place avec la création « Afrocubism », programmée le 17 juillet autour de musiciens en provenance du Mali et de la Havane. Cette nouvelle édition, dont la teneur ressemble grandement aux précédentes, comportera le 23 juillet un Carmen de Bizet mis en scène par le journaliste Patrick Poivre d’Arvor. En clôture, le 27 juillet le musicien balkanique Goran Bregovic signera son retour à Perpignan. Enfin, le groupe de rap marseillais I AM, objectivement oublié depuis plusieurs années, sera sur scène le 19 juillet, tandis que le génial guitariste du groupe Téléphone, Louis Bertignac, enflammera l’ensemble cathédral de Perpignan le 25 juillet. En dépit de la qualité de la carrière des Français attendus lors de ces Estivales, un certain recyclage artistique apparaît, car les intéressés ne disposent que d’une actualité confidentielle, malgré de récents albums, et n’ont pas produit de tube depuis plus de 20 ans. En matière musicale, un parfum de pays francophone imprégnera le Cloître Saint-Jean de Perpignan.