Langue
La Clau
Sauvegarde de l’Art Français restaure en silence 35 églises du Pays Catalan
Langue

La préservation du patrimoine religieux des Pyrénées-Orientales, par le collectif #Agissons et les Vieilles Maisons Françaises (VMF), était évoquée sur nos pages le 5 août. Nous abordions ces deux outils d’action en marge de l’action publique, chacun dans un style différent. Ces deux entités, la première sans aucun moyen, la seconde bénéficiant d’un statut de fondation, oeuvrent pour la chapelle Notre dame de Consolation de Collioure et la chapelle Sant Guillem de Combret, dans la commune du Tech. Mais une autre structure nous signale son engagement. L’association Sauvegarde de l’Art Français, d’essence monarchiste, souligne son don de 14 000 euros pour la restauration de Sant Guillem. La plus ancienne entité du genre, fondée en 1921, est le premier mécène des églises et chapelles de France. Son président, le vicomte Olivier de Rohan Chabot, affirme : «Nous travaillons sans fracas, mais non sans efficacité». SAF épaule chaque année une centaine de projets de remise en état en France, à raison d’un million d’euros. Pour le Pays Catalan, son apport global de 250.0000 euros vise 35 églises. L’aide fournie à Sant Guillem de Combret est originale, car cet ermitage, de style roman du XIe siècle, n’obéit pas aux codes de l’art français, mais constitue un témoignage du roman du XIe siècle en Catalogne.

Partager

Icona de pantalla completa