Langue
La Clau
Photos inédites des camps de concentration d’Argelès et du Barcarès
Langue

Un reportage effectué derrière les barbelés des camps de concentration du Roussillon à l’issue de la Guerre d’Espagne (1936-1939) est présenté à Argelès-sur-Mer. Cette série d’images est signée Robert Capa, alias Endre Ernő Friedmann (1913-1954), juif émigré à Paris, correspondant de guerre et photographe des magazines Vu et regards. Le 18 mars 1939, Capa a retrouvé une partie des combattants républicains espagnols enfermés dans les camps d’Argelès et du Barcarès, puis a continué son périple dès le lendemain vers les camps de Bram et Montolieu, dans le département de l’Aude. En deux jours, il a réalisé près de 300 photographies constituant un témoignage sur les conditions de vie des réfugiés en territoire français, avant même le régime collaborationniste de Vichy.

Le 15 avril 1939, l’hebdomadaire britannique Picture Post a publié 24 de ces clichés, intégralement pris en Pays Catalan, dont près de la moitié à Argelès. Mais le reste des négatifs de ce long reportage a été délaissé, car, avant son départ pour New-York en 1939, le photographe a confié toutes ses photographies liées à la Guerre d’Espagne à un ami, qui quittait aussi l’Europe en guerre. Cette masse de documents graphiques a été découverte au Mexique en 2007 et baptisée derechef “Valise mexicaine”. L’International Center of Photography (ICP) de New-York a ainsi récupéré 4500 négatifs. En partenariat avec cette institution, le Mémorial du camp d’Argelès en réunit une partie dans cette exposition exceptionnelle.

“18 mars 1939, l’armée oubliée du camp d’Argelès »
Exposition photographique Robert Capa
Du 1er septembre au 15 novembre 2021
Galerie Marianne, rue du 14 Juillet, Argelès-sur-Mer.
Du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Entrée libre.

Lire aussi :
Silence pesant sur le «camp fasciste de 1939» à Collioure

Partager