Langue

Le directeur et fondateur du festival du photojournalisme de Perpignan Visa pour l’Image, Jean-François Leroy, prend position après une escroquerie à l’image. En effet, le professionnel italien Giovanni Troilo, titulaire du plus grand prix de photographie du monde, le World Press Photo 2015 (WPP), a vu sa récompense annulée, ce mercredi 4 mars. Il avait été primé pour une série de clichés intitulée The Dark Keart of Europe, montrant la pauvreté en Belgique, mais l’une de ses photographies, une pure mise en scène, l’a disqualifié pour «informations trompeuses».

Une décision « douloureuse »

En réaction, M. Leroy n’exposera pas les lauréats du WPP en Pays Catalan. Ce mercredi 4 mars, il a condamné par défaut la supercherie : « les photojournalistes dont nous sommes fiers de présenter le travail ne demandent pas à leur sujet de dégrafer leur chemise, et ne les éclairent pas avec des équipements de studio pour les faire ressembler à une peinture hollandaise ». Le fondateur du forum perpignanais a évoqué le photographe Troilo, un « non-journaliste autoproclamé », avant de livrer sa décision « douloureuse ». Cette année, Visa pour l’Image fera l’impasse sur le World Press Photo « contrairement aux autres années ».

Partager

Icona de pantalla completa