Langue

Les tendances touristiques pour 2021 dépendent de la vaccination contre le Covid-19 et des variants du virus originel, deux paramètres qui tendent à restreindre les ailleurs. A Perpignan, l’Agence de Développement Touristique (ADT), rattachée au Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, confirme l’importance du tourisme autochtone. Sa lettre de janvier affirme que “les habitants sont bien les premiers hébergeurs des destinations touristiques”, confirmant en cela ses observations du 19 novembre 2020.

L’ADT, structure de prospective touristique, observe un “tourisme de grande proximité”, car “50% des nuitées sont le fruit d’une clientèle à moins de 200 km de notre destination”. La Covid-19 brisant le concept vantard “loin, c’est mieux”, l’ADT suggère “pourquoi alors, en 2024 2025, nous ne serions pas dans de l’ultra-proximité ?” et ajoute “un client habitant sur le littoral, sur Perpignan, pourquoi n’opterait-il pas pour un séjour dans nos Pyrénées-Catalanes ?”.

Partager

Icona de pantalla completa