Langue

Le 24e Festival International du Disque et de la Bande Dessinée de Perpignan (FID), attendue du 27 au 30 septembre 2012, a été dévoilé le 1er août. Cet évènement, qui marie la BD aux disques de vinyle, invite 70 exposants pour une fréquentation de 4000 visiteurs spécialisés, confortant la position de Perpignan point de chute euro-méditerranéen, dans un domaine qui se moque de l’hégémonie des supports numériques. Le FID, qui programme des rencontres et des échanges autour des métiers du disque, du livre, de la photographie et de la chanson, invite Jean Solé, auteur en 1971 de la pochette de l’album “Band of Gypsys/The Cry of Love” de Jimi Hendrix. Ce concepteur graphique, inventeur français du dessin consacré à raconter l’histoire du rock, a croqué en direct les attitudes d’Elvis Presley, Janis Joplin et Frank Zappa. Il présentera en Roussillon une exposition intitulée “Zik’n’Roll”, qui permettra de voir, pour la première fois en Pays Catalan, ses travaux autour des Beatles et du guitar hero disparu en 1970. Cet ensemble graphique, installé à la Poudrière de Perpignan, sera visible en préambule du festival, dès le 27 septembre, tandis qu’une autre exposition, partiellement consacrée à Hendrix, “De Giraud à Moebius”, rendra hommage au dessinateur français Moebius, ami du FID, décédé en mars 2012. Visible à la médiathèque de Perpignan, elle est attendue aux côtés des photographies rassemblées sous le titre “My generation”, de Bruno Ducourant, ou encore d’un concert qui réunira le musicien minimaliste Pascal Comelade et le groupe nord-catalan Liminanas, associés à une exposition baptisée “Hit parade radio Andorre”. Cette séquence, organisée à Céret, inaugurera une décentralisation du FID, dont le principal attrait, les 29 et 30 septembre, sera un rendez-vous autour des collectors discographiques, en l’Eglise des Dominicains de Perpignan.

Partager