Langue

Le Théâtre de l’Archipel (TDA) de Perpignan a été inauguré le 10 octobre 2011 avant de devenir, le 1er janvier 2012, un Établissement public de coopération culturelle (EPCC), financé par la Ville de Perpignan, l’Etat et la Région Languedoc-Roussillon. Ce lieu de prestige a réalisé 82.261 entrées à l’occasion de sa première saison, les 171 représentations proposées d’octobre 2011 à juin 2012 produisant ainsi plus de résultats qu’escompté par sa direction. En outre, un décret publié fin avril lui certifie l’attribution d’un label de “Scène nationale”, reconnaissance visée par son directeur, Domènec Reixach. Selon un classement français, ce lieu de rendez-vous désormais incontournable figure en quatrième position parmi les 70 scènes nationales.

Scène nationale : 500.000 euros en 2013

L’adversité politique observée lors de la construction du Théâtre de l’Archipel, en vertu d’un coût de 44 millions d’euros pour une surface globale de 5300 m2, fait place à une expectative nouvelle, fondée sur une période de trois ans. L’installation de cette salle dans les esprits et la mise en place de nouvelles habitudes de consommation culturelles, puis la connexion TGV vers Figueres, Girona et Barcelone, sont les paramètres majeurs de cette séquence 2011-2014. Parallèlement, le label de “Scène nationale” implique un apport financier de l’Etat, de 450.000 euros pour l’année 2012 et 500.000 euros pour 2013. Cette démarche induit une production originale… lire la suite sur le site Opencat

Partager

Icona de pantalla completa