Langue
La Clau
Perpignan : le Tea Party, le néofascisme et le Titanic, à Visa pour l’Image
Langue

La 24e édition du festival international du photojournalisme Visa pour l’Image, du 1er au 16 septembre à Perpignan, comportera de 6 soirées de projection, du lundi 3 au samedi 8 septembre, au Campo Santo et en simultané sur la place de la République. Ces moments très prisés, à l’accès restreint, retraceront les événements les plus marquants de l’année écoulée, par une sévère sélection photographique parfois effectuée jusqu’à la dernière minute. L’intention des organisateurs, invariable depuis 1989, reste de faire prendre au public la mesure des hostilités et des malheurs du monde, en présence des témoins envoyés sur le terrain. Le programme de ces projections, arrêté au 23 août et communiqué le 28 août par l’agence parisienne 2e Bureau, contient en introduction de chaque soirée une chronologie de deux mois d’actualité, de l’automne 2011 au début de l’été 2012. Suivront une centaine de grands sujets absents, tels le phénomène de tuberculose en Ukraine et en Russie, les mobilisations d’Indignés européens, les vagues de néofascisme en Europe, la condition somalienne et les courses de chevaux illégales.

A la fraîche du soir perpignanais, à partir de 21h45, ces occasions permettront aussi de soulever des questions à résonance mondiale, comme “Où en sont les révolutions arabes ?” et “Après le tsunami, comment se reconstruit le Japon ?”. Ces séquences sélectives aborderont également les coulisses du Tea Party américain, les manifestations grecques et les migrations italiennes, ainsi que la campagne présidentielle française, le premier et dernier voyage du Titanic, en 1912, et l’indépendance de l’Algérie, en 1962. Entre les images, les différents prix Visa pour l’Image seront remis aux professionnels, spécialement présents en Pays Catalan.

Partager

Icona de pantalla completa