Langue

Les lourds travaux de réaménagement du Musée de Perpignan, qui doivent déboucher sur un nouvel ensemble de prestige au printemps 2017, sont l’occasion de maximiser l’outil à venir. Un Cercle des Amis du Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, activement soutenu par la mairie, profite du temps de latence pour fait vivre le site. Cette association reconnue d’utilité publique « accompagne le développement et le rayonnement du musée en France et à l’étranger », tout en défendant l’«enrichissement des collections »,la « restauration d’œuvres » ou encore l’animation, la diffusion et la médiation, nous détaille un communiqué.

Les Amis du Cercle Rigaud revendiquent la participation citoyenne, par le biais de l’adhésion d’un maximum d’habitants à raison de 100 euros par an, pour renforcer un « mécénat collectif exceptionnel ». Les contributions peuvent également reposer sur des dons d’œuvres après examen et acceptation de la Commission des Acquisitions du Musée. Le Musée d’Art Hyacinthe Rigaud devrait entrer dans le siècle en triplant sa surface tout en épousant les formes de muséographie contemporaines. Le chantier, de 10 millions d’euros, a débuté en novembre dernier.