Langue

Référence de la vente et location de pianos, d’autres instruments et de partitions, l’entreprise Delmas Musique de Perpignan est reconnue « Entreprise Familiale Centenaire ». Elle a reçu ce label en vertu d’une transmission familiale sur plus d’un siècle, à l’occasion de ses 180 ans. La Maison Delmas a pour origine le luthier et facteur d’instruments traditionnels catalans Pierre Brisillac, qui a fondé en en 1840 à Perpignan son atelier rue de l’Ange. Il déménagera 8 fois afin d’agrandir son affaire et se stabiliser rue Mailly, près de l’ancien conservatoire.

6 générations consécutives

Après avoir racheté ses concurrents Vallote en 1864, P. Brisillac accueille en 1867 Firmin Delmas, compagnon du « tour de France » venu se perfectionner sur les cuivres auprès du maître catalan. Ce dernier épousera la fille de Pierre, Rosalie pour continuer l’affaire familiale à deux, de 1877 à 1909. Au début des années 1900, deux “Maisons Delmas” se feront concurrence. En effet, François Delmas (3ème Génération) fils de Firmin et son épouse Anna tiendront un magasin dédié au piano rue de la République. Pendant ce temps, l’affaire historique de la rue Mailly tenue par Rosalie désormais veuve était spécialisée en instruments à vents, cordes et percussions. En 1909, François Delmas réunit les deux affaires et s’installe sur la nouvelle avenue de la gare, au numéro 86, où se trouve l’actuelle maison Delmas de nos jours.

Le rachat de la concurrence

François Delmas commercialise aussi des phonographes et autres éléments de sonorisation en pleine évolution. Professeur de violoncelle et contrebasse au conservatoire, il s’agrandit en rachetant dans les années 1920 et 1930 les autres magasins de musique perpignanais : Portet, Naudo, Pomes & Tixador. Son fils, Louis Delmas (4ème Génération) aidé par sa femme Anita, reprend l’entreprise à partir de 1949. Louis aidera notamment le jeune Charles Trenet à mettre en musique ses premières chansons et sera l’ami du violoncelliste Pau Casals, étant lui-même professeur de violoncelle au Conservatoire et chef d’orchestre au sein de la Compagnie des Tréteaux. A son décès en 1982, un saut de génération, car sa fille, Francine Gombert-Delmas (5ème Génération) et son mari Francis ont choisi une autre voie. Leur fils aîné Armand Gombert-Delmas (6ème Génération) et son épouse Chantal reprennent l’entreprise, devenue en 2003 concessionnaire régional de la célèbre marque de pianos Steinway & sons.

Partager