Langue

Le grand musicien Peret, auquel est attribuée la paternité de la popularisation de la rumba catalane, est décédé ce mercredi. Atteint d’un cancer du poumon, cet artiste célébré dans toute la Catalogne, jusque dans la quartier Saint-Jacques de Perpignan, avait été contraint de s’éloigner de la scène il y a quelques mois. En traitement à la clinique Quirón de Barcelone depuis fin juillet, Peret a érigé la rumba en musique codifiée et acceptable auprès du gtrand public. Né sous l’identité de Pedro Pubill Calaf, en 1935 à Mataró, au Nord de la capitale catalane, il préparait un album entièrement chanté en catalan, le premier de sa longue carrière, débutée dans les années 1950. L’invention majeure de son parcours réside dans l’utilisation de la guitare autant dégager des mélodies que pour produire des sons de percussion. Son tube le plus célèbre, « Borriquito como tú », sorti en 1972, mêle le mambo, la salsa et le rock, sur une base immuable de six cordes.

Peret, Borriquito, 1972.

Partager