Langue

L’exposition le “Rêve américain” présentée par l’espace CaixaForum de Barcelone, tente de raconter l’art et les artistes dans les facettes les plus humaines. 60 ans de création se déroulent sous l’oeil du visiteur, qui découvrent le démarrage du Pop Art, les méandres du minimalisme, du photo-réalisme et de la figuration. 213 oeuvres réalisée par 63 signatures composent cette ensemble où l’on retrouve les célébrissimes d’Andy Warhol représentant Liz Taylor, Marilyn Monroe et Jackie Kennedy, lors des funérailles de son mari.

Le Pop Art, né à New-York et sur la Côte Ouest américaine, est le fait d’artistes venus des milieux de la publicité, du marketing et de l’illustration. Leur expérience et leurs attitudes, conjuguées aux facilités offertes par la reproduction graphique permettant une diffusion massive, ont fait le succès de ce mouvement.

Les drapeaux de Jasper Johns et deux gravures de Robert Rauschenberg sont également présents dans cette réalisation incluant des vidéos rares, dont une montrant Warhol à la tâche. Le “Blood test” du Texan Eric Avery, créé alors que l’artiste attendait les résultats de son premier test VIH, est également visible. L’exposition présente aussi Roy Lichtenstein, Willem de Kooning, Donald Judd, Jasper Johns, Jim Dine, Richard Estes, Kiki Smith, Robert Longo et Guerrilla Girls. Ces éléments venus pour l’essentiel du British Museum de Londres sont à voir au pied de la colline de Montjuïc, jusqu’au 13 juin.

Partager