Langue
La Clau
Les « montres molles » de Dalí, exposées pour la première fois à Figueres
Langue

Le tableau le plus célèbre de Salvador Dalí vient d’arriver à Figueres, prêté par le Musée d’Art Moderne de New York (MOMA). Il s’agit de La persistance de la mémoire, une oeuvre exposée depuis hier jusqu’au 18 mars, populairement connue comme les« montres molles », peinte en 1931 entre Cadaqués et Paris, où elle a été achetée par un marchand de New York avant de tourner dans plusieurs musées puis d’intégrer le fonds permanent du MOMA. Salvador Dalí a peint ce tableau, qui a déjà voyagé en l’Europe sans jamais passer par la Catalogne, en pleine époque surréaliste, lors d’une période de transitions personnelles et créatrices. La persistance de la mémoire, allégorie de l’immortalité, est une des oeuvres les plus puissantes de Dalí et des plus connues de l’art mondial, aux dimensions modestes de 24X33cm, créée lorsque l’artiste avait 27 ans. Ce tableau, visible au Théâtre-Musée Dalí de Figueres, est né lorsque le maître, après un dîner terminé par du Camembert, a entamé une réflexion compulsive sur les mystères des éléments durs et mous, puis s’est immédiatement mis à travailler, frénétiquement et toute la nuit, en introduisant sur la toile trois montres à demi-fondues.

Partager

Icona de pantalla completa