Langue

La consommation de touron pour les fêtes de fin d’année, habituelle en Pays Catalan de France comme dans l’ensemble de l’Espagne, atteint des sommets. Cette année, ce business de tradition catalane représente un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros, disputé par une quarantaine d’entreprises. L’essentiel de ce marché, soit 75%, est trusté par cinq entreprises rattachées à une puissante industrie agro-alimentaire, en progression de 6,4% en 2015. Le groupe valencien Sanchís Mira, dont l’emblème est la marque AntiuXixona, devrait s’assurer 83 millions d’euros, suivi de la confiserie Delaviuda, à 75 millions, Lacasa, à 62,2 millions et Cantalau, dont le chiffre d’affaires attendu avoisine 50 millions d’euros.

Des pays arabes jusqu’à Perpignan

Le touron, produit dans les Pyrénées-Orientales par la Confiserie du Tech, à Cabestany, ajoutée à des dizaines d’artisans, conserve au fil duy temps ses ingrédients principaux que sont l’amande, le miel et l’oeuf. Originellement consommé par les familles aisées, présent à la table de de Catalogne-Aragon Jaume Ier, ce péché mignon semble être né dans les pays arabes. Son adaptation au goût européen, dans les Pays Catalan, a été effectuée dans les villes valenciennes de Xixona et Alicante.

Partager

Icona de pantalla completa